Skip to content
Advertisement
2012/05/06 / vpourchet

vLab : Introduction

Qu’est-ce que le vLab ?

 

Le vLab est issu d’une réflexion que j’ai menée suite à la création de ce blog. Au départ je ne disposais que d’un Laptop (un Dell XPS ultrabook) qui malgré son SSD de 512 Go, ses 8Go de Ram et son CPU intel i7 Quad core à vite montré ses limites. Mon premier update à été d’acheter un boitier de disques externes USB3.0 avec deux emplacements pour disques 2.5 pouces et un jumper permettant de configurer deux niveaux de Raid (0 ou 1). Cela à réglé provisoirement la question du stockage. Le goulet d’étranglement suivant à été la RAM. 8Go, ce n’est définitivement pas assez.

J’ai alors regardé comment les autres auteurs de blogs faisaient leurs maquettes. J’ai dans un premier temps fait appel à un broker informatique pour acquérir du matériel à bas coût. J’ai ainsi acquis deux Proliants DL380G3 et deux DL380G5. Cette solution, entièrement fonctionnelle, s’est avérée très bruyante et énergivore. Vous pouvez consulter mon article vLab : Un serveur dans mon salon à ce sujet.

En discutant avec de nouvelles personnes, une alternative m’est apparue, celle du ‘all-in-a-box’ qui consiste à acquérir un PC avec une configuration ultra musclée pour faire tourner les maquettes dessus en nested avec VMware Workstation. Cette solution est celle que j’ai au final retenue pour mon Lab. Les avantages : une consommation électrique réduite, finies les nuisances sonores, abstraction de la partie réseau (fini les câbles et le routeur). Principal inconvénient : le prix. En effet une configuration musclée disposant des derniers composants hauts-de-gamme du marché exclu quasiment d’office le marché de l’occasion. Cette configuration à un prix mais le retour sur investissement en terme de gain de compétences vaut, je le pense, le coup d’investir.

Dans la prochaine série d’articles, je décrirai la configuration hardware retenue, puis la c configuration software actuelle du vLab. Si vous avez des questions précises sur un matériel, n’hésitez pas à laisser un commentaire je me ferai une joie d’y répondre.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.